L’HOMME CHELOU QUI CHANTAIT AU SUPERMARCHE !⁠

chanteur fou chelou supermarché

Je suis au supermarché et je défile dans les rayons, car je sais précisément ce que je vais acheter.⁠
Et puis je l’entends !⁠
Et cette chanson de NOËL? C’est pas un peu hors saison !⁠
De plus en plus son chant se fait entendre et le voilà qui arrive dans le rayon où je suis.⁠
Il est décontracté. On sent bien que c’est normal pour lui d’être dans un lieu public et de chanter si ça lui chante, justement.⁠

“Last Christmas, I give you my heart”⁠
But the very next day, you gave it away !⁠

Il ne chante pas dans sa barbe, non mais à gorge déployé (oui, ça sert à rien de mettre des boules quies on l’entend quand même !)⁠
Tout le monde n’a pas le choix que d’entendre sa rengaine.⁠
Quand on le regarde, il regarde dans les yeux, pas de sourire, mais il renvoie les regards de chacun.⁠
Auparavant, quand je croisais ce fameux bonhomme fan de Georges Michael et de son « Last Christmas », ça m’énervait et dans ma tête, ça fusait : “Han, non pas lui” “Toujours la même rengaine”. “On peut pas faire ses courses tranquillement”. Et puis, aujourd’hui, ça à changé, je me suis dit : “ce mec est chelou en fait et il l’assume”.⁠

“Last Christmas, I give you my heart”⁠
“But the very next day, I give it away”.⁠

Bon, ce que j’ai oublié de vous dire, c’est cet homme chante faux et qu’il ne connait que le refrain de la chanson, alors ça passe en boucle, en boucle. Les gens eux, font semblant de ne pas le voir, de ne pas l’entendre.
Il continue pendant tout le long des courses et finalement, même si une partie de moi est encore un peu irritée par le fait d’entendre ce refrain encore et encore, une autre s’en amuse.
Cet homme nous montre l’exemple. Il se fout de ce qu’on pense de lui. Il est dans son trip, c’est tout. Il ose et s’amuse comme un enfant.

Un instant, je me dis et si on se mettait à chanter avec lui, ou voir à danser, mais qu’est-ce que ça donnerait ? Peut-être qu’il n’approuverait pas ou peut-être que ce qu’il veut c’est de lancer un mouvement.
Bon, je n’ai pas osé chanté avec lui, ni dansé, mais j’ai souri et puis j’ai même dit à la caissière :


– Madame, au moins il nous fait office de radio (car dans le magasin, aucune musique ne passe), au moins, il égaie ces endroits mornes ou chacun passe les uns à côté des autres, sans parfois même oser se regarder.

“Last Christmas, I give you my heart”⁠
“But the very next day, I give it away”.⁠

Ps : si vous avez la chanson en tête pour la journée, c’est pas de ma faute ! 😊😊